arsenal-et-vieux-dentiers-776196-250-400

TITRE : Arsenal et vieux dentiers

AUTEUR : Ricardo Salvador

ÉDITEUR : Éditions Ravet-Anceau

SORTIE : Février 2016

PRIX : 13€

[ RÉSUMÉ ]

À 70 ans, Hortense Petitpeu travaille comme femme de ménage pour arrondir ses fins de mois. Lorsque l’imposant directeur Lecroc lui demande de nettoyer son bureau, sa vie bascule : elle vide la mauvaise poubelle et y trouve un revolver ainsi qu’une liasse de billets. La sage Hortense nourrit alors une obsession : rapporter l’argent et l’arme en douce. Mais à force de gaffes, sa situation empire. Elle met bientôt la main sur un million d’euros. Avec Katia Pabo-Kou, une amie, elle découvre à ses dépens ce qu’est la malhonnêteté, domaine où excelle Lecroc. Lui n’a qu’une idée, retrouver sa cagnotte envolée. Il lance donc Augustin, un gaillard pas très futé, sur les traces des deux copines, déjà parties à Étretat pour dépenser le magot. Luxe, calme et danger.

[ AVIS ]

Cette histoire est déjantée !

Hortense et Katia sont deux sexagénaires qui tombent par mégarde sur un gros magot qui manque de bol appartient à un malfrat.

Entre maladresses et quiproquos, ces deux là vont vivre des aventures rocambolesques, pour notre grand plaisir.

Ce livre met en avant des personnages tous plus déjantés les uns que les autres.

Hortense et Katia forment un duo chic et choc qui donne du fil à retordre à des tueurs professionnels.

Que dire d'Augustin et Frankie, à part que pour des professionnels du crime, ils ont beaucoup de mal à venir à bout de ces deux petites vieilles.

Rajoutez à tout ce petit monde, un truand qui a peur pour ses affaires et un flic feignant et incapable(et qui pourtant par je ne sais quel miracle aura un rôle déterminant) et vous obtenez un cocktail détonant d'absurde et de drôlerie.

Accepter de lire ce livre c'est accepter d'entrer dans un univers barré, cynique mais avec aussi une pointe de naïveté où tout peut arriver et où une petite Mémé peut mettre K.O. un tueur redoutable à coup de sac à main (lesté d'un parpaing).

Ce road trip délirant qui voit deux dames âgées mettent à mal une bande de malfrats nous offre quelques moments hautement savoureux.

Vaut mieux ne pas laisser un revolver entre les mains d'Hortense, qui sous ses airs de ne pas y toucher, aime trouer des têtes par "inadvertance" et qui amadoue de grands criminels à coups de crêpes à la confiture de coing.

Si vous aimez les polars bien assaisonné d'humour et de fantaisie ce livre est fait pour vous.

Un bon moment en perspective.

Je remercie les Éditions Ravet-Anceau pour ce service presse.