la-mer-d-arafura-834574

 

            TITRE : La mer d'Arafura

       AUTEUR : Philippe Politi

      ÉDITEUR : Book on demand

             PRIX : 13€25

 

      [ RÉSUMÉ ]

 

Dans l'archipel des moluques, autrefois territoire privilégié des pirates malais, Il aura suffit qu''un navire de plaisance s'échoue sur le récif qui entoure l'île Soupir que l'on croyait déserte pour que vacille le destin de ses derniers habitants et que meurent le plaisancier, Laurent, et, Sri, son épouse indonésienne. Puis des désastres apparemment inéluctables s'enchaineront les uns après les autres jusqu'à la découverte d'un enfant agonisant sur un radeau à la dérive en mer d'Arafura.

 

 

      [ AVIS ]

 

Ce livre nous fait découvrir deux personnes aux histoires complètement différentes mais qui vont par la force des choses devenir proches. 

 

Silvio est un jeune homme sans attaches. Il ne sait pas vraiment qui il est. Il a été élevé par la DAASS après que des pêcheurs l'ai retrouvé sur un radeau en pleine mer. De son histoire il ne sait rien. Mais comment avancer lorsque l'on ne connaît pas ses racines ni même ses origines. Là est la question. 

 

Michelle est une jeune femme qui s'est parfois attachée aux mauvaises personnes. Après avoir quitté son compagnon violent, elle vivote , vivant sa vie au gré de ses rencontres. 

 

Ces deux là n'étaient pas destinés à se rencontrer et pourtant le destin en a décidé autrement. 

Ils vont d'abord cohabiter puis s'apprivoiser. 

 

Silvio va finalement décidé de partir sur les traces de son passé et de sa famille. Il découvrira le point de départ de ce voyage qui l'a mené en France. 

 

Ce livre est intéressant mais me laisse un sentiment mitigé. 

J'ai aimé découvrir l'histoire de Silvio et Michelle ainsi que l'histoire de la tribu de Silvio mais j'ai trouvé le récit parfois un peu confus, surtout lors des flashbacks. Je me suis parfois un peu perdue. 

 

L'un des passages que j'ai aimé malgré son côté un peu confus,c'est tout ce qui concerne la tribu de Silvio et notamment les raisons du funeste voyage qu'ils ont entrepris. 

C'est un passage intéressant et très révélateur de ce qui arrive à ce genre de peuplades vivant en autarcie et qui finissent par pâtir de l'arrivée de certaines personnes.

 

C'est un livre sur la mémoire, la mémoire de notre passé et de notre histoire. Comme le dit l'adage pour avancer dans la vie il faut savoir d'où l'on vient.

Certes c'est vrai qu'il est parfois difficile de vivre pleinement en ne sachant pas d'où l'on vient mais même si une quête nous permet d'en découvrir plus ce n'est pas forcément pour cela que l'on vivra mieux. Parfois cela peut être encore plus déstabilisant.

Le passé ne doit pas devenir un frein pour notre avenir. 

 

Au final, j'ai plutôt aimé ce livre. 

Son sujet est très intéressant et l'histoire est plutôt plaisante.

 

 

Je remercie Philippe Politi pour ce service presse.