de-cendres-et-d--ecarlate-849007-250-400

 

 

         TITRE : DE CENDRES ET D'ÉCARLATE

     AUTEUR : HÉLÈNE DUC

    ÉDITEUR : ÉDITIONS UNICITÉ

      SORTIE : 15 JUILLET 2016

          PRIX : 16€

 

 

     [ RÉSUMÉ ]

 

Regroupées autour d'une thématique commune, les figures de la femme dans la littérature fantastique, ces six longues nouvelles, nourries par les univers de Théophile Gautier, Edgar Allan Poe et Stephen King, vous proposent de partir à la rencontre de personnages féminins issus du folklore fantasmagorique européen, entre romantisme gothique et érotisme contemporain.

 

Tour à tour, troublantes victimes ou bourreaux voluptueux, les six femmes que vous allez découvrir sous la plume élégante et sensuelle de l'auteure, qu'elles soient sorcière, démone, vampire, ou bien encore métamorphe, vous fascinerons autant qu'elles vous inquiéteront.

 

 

    [ AVIS ]

 

De cendres et d'écarlate de Hélène Duc est un recueil de 6 nouvelles fantastiques mettant en scène des personnages féminins à la fois fortes et troublantes.

 

Aimant particulièrement le fantastique, ce recueil ne pouvait que m'intéresser. 

C'est donc avec plaisir que j'ai entamée la lecture de ce livre et que je suis partie à la découverte de ces six héroïnes de nouvelles. 

 

La première nouvelle L'âtre, nous présente un jeune homme qui tombe sous le charme du fantôme d'une vampire. 

 

La deuxième , Jouer avec le feu, raconte l'histoire de Léa, une jeune femme qui quelques mois après avoir été violée, recommence à sortir . Et cela risque de faire des dégâts. 

 

Dans la troisième , Miss Saphira, Prescott, un homme qui voyage à bord de l'Orient-Express raconte, au travers d'une correspondance avec son ami Wallace, sa rencontre avec une jeune femme qui le trouble et l'intrigue. 

 

Sa langue au chat, la quatrième nouvelle met en scène la relation entre une métamorphe et un humain Gabriel.

 

Dans Diligence vers l'ailleurs, des voyageurs disparaissent mystérieusement d'une diligence en plein Far West. Des rumeurs commencent alors à circuler.

 

La dernière nouvelle, Renaissance , nous fait découvrir une jeune femme en souffrance suite à une rupture amoureuse. Elle commets alors un geste qui aura des répercussions sur son avenir.

 

Comme vous l'aurez sans doute compris au travers de ces courts résumés, l'auteure, Hélène Duc, nous fait voyager à travers ses histoires.

On traverse les époques et les lieux. 

On passe allègrement du Far West aux temps modernes. 

On voyage à travers le temps et l'espace en l'espace de quelques pages. 

 

Mais on passe aussi d'un style à l'autre grâce aux différentes figures de femmes que l'auteure nous dépeint .

 

Chacune à leur manière, ces héroïnes ,incarnent une figure emblématique du fantastique.

Dans L'âtre, la femme est une vampire séduisante, dans Sa langue au chat, l'héroïne est une métamorphe alors que dans Miss Saphira nous croisons une occultiste. 

Hélène Duc nous propose des histoires où la femme tient une place prédominante quelque soit sa condition ou sa nature. 

Et elle les mets très bien en valeur .

 

J'ai aimé ce recueil même si deux nouvelles ne m'ont pas totalement convaincue .

Diligence vers l'ailleurs et Renaissance n'ont pas réussie à me séduire. 

À la différence de Miss Saphira, que j'ai beaucoup aimé. J'ai particulièrement aimé l'atmosphère gothique de cette histoire où se mêle magie et mystère. 

Cette nouvelle est sans conteste ma préférée. 

 

Ce recueil est plutôt réussi, il est prenant bien que parfois inégal et il plaira à ceux qui aiment le fantastique et les histoires où le mystère tient une place importante. 

Chacune à leur manière rendent hommage aux femmes à travers ces différentes représentations.

 

 

Je remercie Hélène Duc pour ce service presse.