perfect-world-1-akata

 

 

         TITRE : PERFECT WORLD, TOME 1

     AUTEUR : RIE ARUGA

    ÉDITEUR : ÉDITIONS AKATA

      SORTIE :  13 OCTOBRE 2016

           PRIX : 6€95

 

 

        [ RÉSUMÉ ]

 

Tsugumi Kawana, 26 ans, travaille au sein d'une entreprise de décoration d'intérieur.

Sa vie aurait pu se poursuivre sans heurts si,

au cours d'une soirée professionnelle elle n'avait croisé son premier amour : Itsuki Ayukawa.

Le temps a passé depuis le lycée, et surtout, un drame a frappé le jeune homme,

le laissant handicapé à vie.

Certaine qu'elle n'aura ni la force ni l'envie de sortir avec un homme "au corps amoindri",

la jeune femme va pourtant sentir quelque chose changer en elle... 

 

 

      [ AVIS ]

 

Ce premier volume de la saga "Perfect world" est une vrai réussite.

 

Tsugumi Kawana er Itsuki Ayukawa sont d'anciens camarades de lycée.

Ils étaient amis (Kawana avait d'ailleurs le béguin pour Ayukawa)

mais ce sont perdus de vue après le lycée.

 

Ils se retrouvent par hasard dans le cadre de leurs travails.

Mais Ayukawa a beaucoup changé depuis le lycée,

il est en fauteuil roulant suite à un accident .

 

D'abord, Kawana est gênée par cette situation car elle ne sait pas comment réagir

mais petit à petit elle va comprendre que ce n'est pas le handicap

qui définit la personne que l'on est.

 

Lorsque j'étais adolescente je lisais pas mal de mangas,

j'aimais beaucoup suivre les personnages de volume en volume. 

Mais au fil du temps j'ai fini par les mettre de côté au profit des romans. 

Mais depuis peu, j'ai retrouvé le goût de ce style de livres

notamment grâce aux éditions Akata qui m'ont procurées de belles émotions

grâce à leurs publications. 

Et je prends plaisir à retourner vers ce style que j'ai si injustement mis de côté pendant longtemps. 

 

Lorsque j'ai vu pour la première fois la couverture de ce manga j'ai été intriguée. 

Intriguée par le fait qu'il y ai un personnage en fauteuil roulant sur la couverture. 

C'est assez rare de voir ce genre de couverture, couverture qui de plus est très canon.

J'ai tout de suite eu envie de lire le résumé,

résumé qui m'as conduite à lire ce livre et grand bien m'en a pris.

 

J'ai adoré ce manga.

Rie Aruga aborde avec finesse et sensibilité le thème du handicap.

Ayukawa est un personnage fort intéressant

qui malgré son handicap continue d'avancer

dans les bons moments comme dans les mauvais.

L'auteure ne cache rien de la difficulté du handicap

et de toutes les complications qu'il entraîne, 

qu'elles soient médicales ou non.

 

Rie Aruga décrit avec beaucoup de réalisme la difficulté de nouer des relations amoureuses lorsque l'on est handicapé. 

Il faut avoir sacrément confiance en l'autre pour franchir cette barrière

(autant physique que psychologique) que peut représenter le fauteuil roulant.

 

J'ai aussi beaucoup aimé suivre l'évolution de Kawana. 

En tournant les pages on la voit devenir différente,

plus sûre d'elle et de ses sentiments, 

elle se libère petit à petit pour vivre son histoire et oser enfin se dévoiler. 

 

Tout ces éléments font que Perfect world est un très bon manga.

Il ne tombe pas dans certains écueils qui auraient pu nuire à ce récit

et à cette si belle histoire. 

 

Je sens que je vais dévorer tous les prochains tomes.