Les-loges-du-mal-200x300

 

 

 

 

 

               TITRE : LES LOGES DU MAL

          AUTEUR : ENZO BARTOLI

         ÉDITEUR : AMAZON PUBLISHING

           SORTIE : 05 AVRIL 2016

                PRIX : 9€99

 

 

 

 

            [ RÉSUMÉ ]

 

 

Le roi se meurt est à l’affiche du théâtre du Palais Royal. Mais ce soir, le drame ne se jouera pas sur scène. Peu avant la représentation, Albin Clavel, le comédien vedette, est retrouvé sauvagement assassiné dans sa loge par un individu que personne n’a vu ni entrer, ni sortir…

Mais pourquoi cette mise en scène sordide ?

S’agit-il d’un drame en un seul acte ?

Et si les coulisses dissimulaient d’autres crimes inavoués…

 

 

 

 

           [ AVIS ]

 

 

Une théâtrale enquête.

 

Lorsqu'un acteur réputé, Albin Clavel, est assassiné dans sa loge du théâtre du Palais Royal ,

les enquêteurs du 36 Quai des Orfèvres mènent l'enquête.

Une enquête qui fera ressurgir certains secrets enfouis et où les apparences

ne reflètent pas la réalité.

 

Quiconque me connait sait que je suis une grande amatrice de polars

et d'enquêtes policières en tout genre.

C'est d'ailleurs l'un de mes styles de romans préférés.

Et s'il est un univers que j'aime particulièrement c'est celui du théâtre.

J'adore cet univers où tout est possible et où les apparences sont souvent trompeuses.

Alors un livre qui réunit ces deux éléments ne pouvait que me donner envie

de partir à sa découverte.

Et c'est avec beaucoup d'attente que j'ai commencé ce livre.

 

Dès les premières pages on est plongés directement dans l'enquête.

Pas le temps de planter le décor ni de nous présenter les personnages.

On apprendra à les connaitre au fur et à mesure qu'ils vont mener l'enquête.

Tout comme au théâtre nous sommes ici dans l'immédiateté de l'action.

L'on n'en sait pas plus que ce que savent les personnages.

La seule entorse​ à cela étant les lettres qui parsèment le récit.

 

L'histoire est ici servie par une galerie de personnages auxquels l'on s'attache facilement

bien que l'on en saches assez peu sur eux.

J'aimerais d'ailleurs avoir l'occasion de les retrouver au fil d'autres lectures.

Ici il n'y a pas qu'un seul personnage mis en avant mais toute une équipe.

Que ce soit Guilhem, Sandrine , Medhi, Pierre ou Gilles ,chacun à son importance et chacun apporte sa pierre à l'édifice qu'est cette enquête à résoudre.

 

Le théâtre est un lieu où tant que le rideau n'est pas refermé tout peut arriver,

même à la dernière seconde.

Les retournements de situation y sont monnaie courante.

 

Tout au long de la lecture de ce livre on échafaude des théories

sur la véritable identité de l'assassin grâce aux éléments qui nous sont révélés.

Mais l'auteur, Enzo Bartoli sait ménager son effet et faire tourner en bourrique son lectorat.

 

Ce roman est tel une pièce de théâtre.

Il nous surprend jusqu'à la fin, ne nous révélant l'entière vérité que dans ses dernières lignes.

 

Généralement je devine très rapidement le dénouement d'un roman de ce genre,

ce qui peut s'avérer véritablement​ frustrant.

Mais même si certains éléments du dénouement m'avaient déjà sautés aux yeux ,

j'ai été étonnée par la révélation finale.

Un personnage ne se révèlera totalement qu'une fois la dernière page tournée.

 

J'ai particulièrement aimé la façon dont ce déroule ce roman.

Cette plongée au coeur d'une enquête telle que celle là,

avec son côté théâtrale m'a fait passer un très bon moment.

 

Je pense que ce ne sera pas le dernier livre de cet auteur que je le lirai.

Bien au contraire !

 

 

Je remercie Amazon publishing pour ce service presse

ainsi qu'Enzo Bartoli pour la dédicace lors de Livre Paris 2017.