received_1864333553832468

 

 

 

 

 

             TITRE : SE RETENIR AUX BRINDILLES

        AUTEUR : SÉBASTIEN FRITSCH

       ÉDITEUR : ÉDITIONS FIN MARS DÉBUT AVRIL

          SORTIE : 06 OCTOBRE 2012

               PRIX : 18€

 

 

 

 

     [ RÉSUMÉ ]

 

 

 

Inséparables, Ariane, Tristan et Matthias ont passé leur enfance à jouer avec leurs peurs. Au milieu des étangs de la Dombes ou dans les pièces vides d'un château oublié, ils cherchaient l'émotion, l'interdit, le danger.

Trente ans plus tard, les frayeurs d'Ariane n'ont plus cette saveur plaisante de l'imaginaire : c'est un homme bien réel - un homme qu'elle a aimé - qu'elle fuit maintenant.

Car si les enfants font de la peur un jeu, les adultes, eux, savent en faire une arme.

 

 

 

 

         [ AVIS ]

 

 

 

Une fuite en avant vers le passé.

 

Ariane prend la route avec ses deux enfants , Enzo et Abigaëlle.

Sans que l'on sache vraiment pourquoi, elle rallie le village qui l'a vue grandir.

Sur les traces de son amitié avec Tristan et Matthias elle cherche des réponses .

 

Ce livre m'a intrigué dès que je l'ai vu pour la première fois.

Sa couverture représentant une petite fille avec des fleurs

lui cachant les yeux m'a tout de suite donner envie de voir ce que cachait ce livre.

Et le résumé a finit de me convaincre qu'il fallait que je le lise .

 

Dès le départ on est plongés dans les souvenirs d'enfance d'Ariane.

On apprend comment elle a rencontré Tristan celui qui la sortira de sa coquille

et lui fera découvrir un univers bien différent de son morne quotidien .

Ariane, Tristan et Matthias ( qui arrive un peu plus tard) vont jouer à se faire peur.

Ils vont s'inventer des histoires , des jeux qui les pousseront toujours plus loin.

Mais ce ne sont que des jeux d'enfants.

 

Des années plus tard , c'est une peur bien différente qui habite Ariane.

On l'a retrouve alors qu'avec ses enfants elle semble partir sur les traces de son passé.

On ne sait au départ pas pourquoi elle fuit, ni ce qu'elle fuit.

Que cherche t-elle en revenant sur les lieux de son enfance? 

Pourquoi a t-elle tout quitté du jour au lendemain?

Mais on comprend tout de suite qu'il est important pour elle

de revenir là où tout a commencé.

 

Entre passé et présent son destin de noue.

Et même si l'on ne sait pas qu'elles sont les motivations d'Ariane

(on ne les apprendra que plus tard) ,

on ressent viscéralement qu'il s'est passé quelque chose,

quelque chose de suffisamment grave pour nous inquiéter pour elle.

 

L'auteur , Sébastien Fritsch, joue habilement avec nous.

Il nous dévoile les éléments clés de l'histoire que petit à petit.

L'on doit essayer de lire entre les lignes pour comprendre ce qu'il se joue réellement

devant nos yeux.

 

Je trouve ça très habile et très intelligent de mettre en exergue ce sentiment qu'est la peur.

Cette peur que l'on tente d'apprivoiser enfant, celle qui nous pousse souvent

à aller au delà de nos limites, cette peur si nécessaire pour nous permettre d'avancer .

Mais qui lorsque l'on grandit prend des tours plus inquiétants et qui,

une fois adulte, peut nous empêcher d'avancer, rendre nos cauchemars réels.

 

Même si Ariane semble être en pleine fuite en avant vers son passé,

pour elle cette histoire c'est bien plus que cela.

En retournant sur les traces de son passé, elle tente, inconsciemment ou non,

d'apprivoiser ses peurs d'enfance ( et ses conséquences)

pour mieux combattre ces peurs d'adultes ( dont je ne révélerai pas les raisons).

 

Les personnages de Tristan et Matthias, bien que présents seulement

à travers les souvenirs d'Ariane, tiennent un rôle très important.

Leurs personnalités ainsi que l'influence que leur présence a eu sur Ariane

en font des personnages clés de ce roman.

J'aurai d'ailleurs aimé en apprendre un peu plus sur eux

même si cela me semble compliqué au vu du type de narration de l'histoire .

On en sait autant qu'Ariane elle-même.

 

Ce roman qui m'avait d'abord attirée grâce à sa couverture ,

m'a captivé par son histoire.

J'ai pris plaisir à démêler l'écheveau des souvenirs d'Ariane pour comprendre

qui elle est devenue.

Et surtout comment elle en est arrivée là.

 

 Ce mélange de passé et présent nous tient en haleine jusqu'à la fin,

car l'on comprend que tout est lié.

Que sans ce passé le présent serait bien différent.

Et il faut attendre les toutes dernières pages pour réellement saisir

qu'il suffit parfois d'une mauvaise décision d'un proche

pour remettre en cause tout ce qui est le plus cher à nos yeux.

Et qu'encore une fois, les apparences sont souvent très trompeuses.

 

Se retenir aux brindilles, est le deuxième roman de Sébastien Fritsch que je lis

et ce ne sera certainement pas le dernier.

Ses histoires sur fond de secrets et de nostalgie savent me captiver.

Et elles ont ce point commun de mêler passé et présent pour mieux nous convaincre

que la clé de notre avenir se trouve parfois dans nos souvenirs

mais qu'ils ne doivent pas nous empêcher d'avancer.

 

Se retenir aux brindilles, est une histoire à la fois sombre et lumineuse.

Sombre à cause de ce qu'elle raconte mais lumineuse car ce n'est pas une fatalité.

 

Qu'importe les épreuves il suffit parfois de peu pour changer son destin.

 

 

 

Pour l'acheter c'est par ici :

Se retenir aux brindilles

Inséparables, Ariane, Tristan et Matthias ont passé leur enfance à jouer avec leurs peurs. Au milieu des étangs de la Dombes ou dans les pièces vides d'un château oublié, ils cherchaient l'émotion, l'interdit, le danger.

https://editionsfinmarsdebutavril.jimdo.com

 

Je remercie Sébastien Fritsch pour ce service presse.