IMG_20180314_202911_986

 

 

 

 

 

              TITRE : OÙ QUE TU SOIS

       AUTEURE : JULIETTE DIERCKENS

        ÉDITEUR : RAVET-ANCEAU

          SORTIE : 22 JANVIER 2018

              PRIX : 13€

          

 

 

 

 

 

 

            [ RÉSUMÉ ]

 

 

 

 

Lucie Ducairne est hantée par ses souvenirs. Dans ses rêves, elle revoit inlassablement sa coéquipière Alicia tomber du haut d’un immeuble arrageois alors qu’elles pourchassaient toutes deux le Faucheur, un tueur en série d’une cruauté inégalée. Le meurtrier s’attaquait à de jolies femmes aux yeux clairs, les obligeant à se maquiller avant de les torturer et de les égorger. Un temps tranquille, le voilà qui assassine à nouveau. Lucie reprend l’affaire avec l’aide du lieutenant Luc Martin. Obnubilée par sa vengeance, elle laisse peu à peu son collègue pénétrer son monde de douleur. Et comprend bientôt que c’est avec elle que le Faucheur veut jouer.

 

 

 

 

 

 

 

          [ AVIS ]

 

 

 

 

Où que tu sois j'irai !

 

Il y a des enquêtes qui abîment plus que d'autres,

qui bien des années après continuent de nous hanter.

Pour le capitaine Lucie Ducairne il s'agit de celle sur le Faucheur,

un tueur en série particulièrement violent .

Il y a cinq ans Alicia , la collègue et amie de Lucie est morte à cause de cette enquête

et son souvenir continue de hanter Lucie jour après jour .

Alors lorsqu'il réapparaît et commence à nouveau à jouer avec les nerfs de Lucie,

elle n'a d'autre choix que de le pourchasser , qu'importe le prix à payer.

 

Dès que j'ai vu la couverture de ce livre j'ai eu envie de découvrir ce roman.

Je suis donc partie à la découverte de Lucie et du Faucheur.

 

Que dire si ce n'est que j'ai tout de suite était passionnée par l'histoire ,

je l'ai d'ailleurs fini en seulement quelques heures.

 

J'ai découvert, Lucie, une jeune femme abîmée par la vie.

Ce qu'elle a vécu en pourchassant le Faucheur l'a marquée à jamais

et a brisé quelque chose en elle.

Cinq ans après il est impensable pour elle de passer à autre chose

tant qu'il ne sera pas mis hors d'état de nuire.

 

Lorsqu'il réapparaît soudainement on comprend que cette histoire

doit se terminer au plus vite car le nombre de victimes ne cesse d'augmenter.

Et Lucie a besoin de mettre un terme à tout cela, elle qui s'oublie dans cette enquête

et ne pense qu'à se venger de ce qu'elle a vécu ces dernières années.

 

Je dois dire que cette histoire m'a passionnée de bout en bout.

J'ai tout de suite accroché à l'histoire et à la façon dont les évènements prennent place.

La façon qu'à l'auteure, Juliette Dierckens , de nous dévoiler l'histoire

fait que l'on est scotchés devant notre livre

et que l'on ne peut le reposer sans l'avoir terminer.

 

Le thème de cette histoire , un tueur en série joue avec celui qui le traque,

n'est certes pas forcément très original ( c'est la base même de nombre de romans policiers )

mais ce qui rend celui-ci prenant c'est la personnalité de ces personnages

et le rythme de l'histoire.

 

L'histoire est assez dense et intense , sans trop de temps morts ,

ce qui rend la lecture plus dynamique et passionnante.

 

Mais ce que j'ai le plus apprécié est sans nul doute la personnalité de ces personnages.

Ils sont assez complexes , portent pas mal de blessures,

ce qui les rend beaucoup plus humains et intéressants à suivre.

Nous ne sommes pas face à des machines indestructibles,

comme c'est parfois le cas dans ce genre de romans.

 

Je ne peux pas trop vous en dévoiler sur l'histoire

mais s'il y a bien une chose que je peux vous dire

c'est qu'il ne faut pas se fier aux apparences et aux premières impressions.

Certains sont très habiles pour se dissimuler et dissimuler ce qu'ils sont réellement.

Et parfois l'on s'en rend compte tard, beaucoup trop tard.

 

Tout au long de ma lecture , je m'étais fait ma petite idée sur l'identité du Faucheur.

Un personnage ne me semblait pas être celui qu'il prétendait

et je suis ravie de constater que je me suis totalement plantée à son sujet.

Cela me réjouit car cela veut dire que Juliette Dierckens a réussi à me surprendre

et c'est une très bonne chose.

 

D'ailleurs j'ai été étonnée par la fin, je ne l'imaginais pas du tout comme cela

et finalement je trouve que cela marche très bien

et correspond tout à fait à la psychologie des personnages.

 

Ici il n'est pas forcément question de ce qui est bien ou mal . 

Cela va bien au-delà de ces considérations.

 

Un polar intelligemment mené.

 

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

Où que tu sois (n°247) - Ravet-Anceau

Lucie Ducairne est hantée par ses souvenirs. Dans ses rêves, elle revoit inlassablement sa coéquipière Alicia tomber du haut d'un immeuble arrageois alors qu'elles pourchassaient toutes deux le Faucheur, un tueur en série d'une cruauté inégalée. Le meurtrier s'attaquait à de jolies femmes aux yeux clairs, les obligeant à se maquiller avant de les torturer ...

http://edition.ravet-anceau.fr

 

 

247petit

 

 

 

 

Je remercie les Éditions Ravet Anceau pour leur confiance.