cover-1261

 

 

 

 

 

           TITRE : LA VAMPIRE DES RUES

    AUTEURE : AMÉLIA VARIN

     ÉDITEUR : AUTO ÉDITION

        SORTIE : 12 JANVIER 2018

 

 

 

 

 

 

 

           [ RÉSUMÉ ]

 

 

 

 

Entrez dans la tête d'une tueuse dérangée...

Les rues, les gens, tout est sale, triste et noir. Par la fenêtre, je les vois se battre avec leur quotidien. Morose. Ordinaire. Éphémère. Je baisse les yeux sur l'hématome qui décore ma cuisse, et je souris. Plic, ploc. Tout s'écoule, tout s'égrène. Mon monde à moi est beaucoup plus beau.

Découvrez la Vampire des rues, quand se rappeler permet d'oublier...

 

 

 

 

 

 

 

            [ AVIS ]

 

 

 

 

Envie sanglante.

 

Une jeune femme avide de sang écume les rues.

Ceux qui cèdent à ses charmes voient leur dernière heure arriver. 

 

Ayant déjà eu le plaisir de lire des textes d'Amelia Varin,

je n'ai pas hésité avant de choisir de lire celui ci.

De plus son résumé m'avait fortement intriguée.

 

En commençant cette nouvelle on plonge dans la tête d'une jeune femme tourmentée.

Elle est hantée par certains souvenirs et cela decuple certaines de ses envies.

Avide de rencontres , elle part à la chasse et malheur à celui qui voudrait profiter de son charmes .

Car elle n'est pas une victime , bien au contraire , et ça on va très vite le comprendre.

 

Lire une nouvelle d'Amelia Varin c'est l'assurance de plonger dans un univers à part,

un univers où mort et souffrance se côtoient, se frôlent et fusionnent.

Elle instaure dans ses textes un climat à la fois pesant et fascinant.

Car on ne peut qu'être fascinée par l'histoire de cette femme.

 

À travers les pages qui défilent sous nos yeux , elle se dévoile à nous ,

nous révélant ce qu'elle est , ce qu'elle fût, ce qui a fait basculer son monde.

Et même si l'on en sait assez peu sur certaines choses de sa vie ,

on comprend qu'il y a encore beaucoup de choses sous la surface.

En effet , elle n'est pas devenue ce qu'elle est du jour au lendemain.

On ne sait rien de cette partie de son parcours mais par contre l'on découvre les origines de cela .

Bien évidemment je ne peux vous révéler ce qu'il s'est passé

mais je peux dire qu'il suffit parfois d'une simple inattention pour provoquer de gros dégâts . 

 

Ce qui fait la force de ce texte c'est la psychologie de l'héroïne de cette histoire.

Même si ce texte est bref , l'héroïne est parfaitement dessinée, ses envies , ses troubles ,

ses perceptions nous sont dévoilés et font que l'on s'attache à elle.

Je sais , cela peut paraître étonnant de s'attacher à quelqu'un telle qu'elle ,

et pourtant malgré tout il se dégage d'elle un petit quelque chose qui fait

que l'on a envie de passer du temps auprès d'elle ,

de plonger toujours plus loin dans sa tête pour mieux la comprendre.

 

La psychologie de l'héroïne y est pour beaucoup mais pas seulement.

La façon dont ce texte est écrit rend l'attachement et l'identification à l'héroïne beaucoup plus fort.

Amelia Varin adopte ici un style incisif, rythmé, presque syncopé, qui fait que l'on a aucun répit.

On a l'impression d'être vraiment dans la tête de cette femme, de vivre ce qu'elle vit.

Dès les premières lignes on ressent un sentiment d'urgence,

l'impression que tout peut basculer d'un instant à l'autre, que chaque minute compte.

Et c'est un sentiment qui se prolonge jusqu'à la dernière page ,

provoquant d'ailleurs une certaine frustration finale

car l'on aurait aimé passé plus de temps avec l'héroïne.

 

Je suis sûre que cette femme a encore beaucoup de choses à nous raconter,

beaucoup de choses à nous faire comprendre aussi.

Amélia Varin aborde ici des thèmes forts, traumatismes d'enfance,

rapport au sexe et à la souffrance ( tant physique qu'émotionnelle ) ...

Et même si ce texte est empreint de mystère ,il peut parler à tous

car ces sujets sont universels .

Cela rend d'ailleurs ce texte d'autant plus percutant et réaliste.

 

Comme vous vous en doutez certainement j'ai beaucoup aimé ce texte

et je dois dire que j'espère retrouver ce personnage dans d'autres histoires,

il serait dommage de ne pas en savoir plus.

 

Une nouvelle plus qu'intense.

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

 

 

Je remercie Amélia Varin pour sa confiance.