IMG_20180926_211157_564

 

 

 

 

           TITRE : NOTRE VIE À TROIS

    AUTEURE : COLLINE HOARAU

     ÉDITEUR : ÉDITIONS DÉDICACES

        SORTIE : 13 OCTOBRE 2015

            PRIX : 13€

 

 

 

 

 

           [ RÉSUMÉ ]

 

 

 

 

Regards croisés d’un patient et d’une impatiente en lien avec la maladie de Parkinson. C’est une vraie histoire ancrée dans une réalité ni drôle, ni éplorée. Elle est, tout simplement, sans artifice, comme l’authenticité de la vie. Vous serez embarqué dans ce dialogue, l’un faisant écho à l’une. Ce texte est poétique et entraînant sans nous essouffler. Les mots semblent propulsés pour dire justement ce qu’il faut et rien de plus. Vous n’échapperez pas à la formidable leçon de vie offerte à chacun. Car rien ne sert de geindre, il suffit d’agir et d’avancer. Ce second roman de Colline Hoarau est un hymne à la vie. On en sort grandi, voire embelli.

 

 

 

 

 

 

            [ AVIS ]

 

 

 

 

Quand la maladie s'en mêle.

 

Achille et Orchidée s'aiment , ils sont faits l'un pour l'autre

et ne se quitteraient pour rien au monde.

Oui mais voilà, Achille est malade , il est atteint de la maladie de Parkinson

et sa vie en est bouleversée.

 

En 100 pages à peine , ce roman nous touche et nous bouleverse.

 

Ouvrir ce livre c'est plonger dans l'histoire d'Orchidée et Achille.

Une histoire d'amour comme il y en a tant. Et pourtant.

La maladie de Parkinson va s'immiscer dans leur quotidien ,

va venir mettre à mal leurs vies.

 

À travers ce livre on prend pleinement conscience de ce qu'est cette maladie,

de ce qu'elle provoque chez celui qui en est atteint mais aussi chez ses proches.

Il n'est pas toujours évident de vivre auprès de quelqu'un de malade,

de l'accompagner dans un quotidien qui est amené à être de plus en plus difficile.

 

Ce livre nous offre deux points de vues , celui d'Orchidée et celui d'Achille.

Deux facettes d'une même histoire , deux ressentis parfois très différents.

 

Achille est aux prises avec la maladie ,il sent son corps le trahir,

il sent combien tout change pour lui.

Il perd de son autonomie et pourtant il souhaite garder le pouvoir de faire certaines choses.

Il refuse de n'être qu'un malade , il est avant tout un homme ,

avec sa fierté et son besoin d'être lui-même.

 

Face à lui , il y a Orchidée .

À travers elle c'est le quotidien d'un aidant que l'on découvre ,

celui de quelqu'un qui sans être malade doit malgré tout

affronter les conséquences de la maladie.

Quelqu'un qui doit être toujours conscient de ce qu'il peut se passe ,

qui doit sans cesse être à l'affût , qui doit affronter les souffrances de l'autre

tout en portant les siennes.

 

Difficile de trouver un équilibre quand la maladie s'installe et prend les commandes .

Et pourtant Achille et Orchidée parvienne malgré tout à être ensemble .

Malgré les obstacles de leurs quotidiens, malgré les souffrances,

les doutes et les sacrifices ils continuent d'être là l'un pour l'autre

et surtout ils continuent de vivre.

 

Car il est important malgré tout de rester "vivant" , de profiter ,

de faire des choses qui nous plaisent , nous stimulent.

Car se refuser cela c'est voir la maladie gagner et prendre le risque qu'elle nous efface.

 

Une ode à la vie et à l'amour.

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

Notre vie à trois

­La maladie de Parkinson vue à travers le prisme d'un malade et d'une aidante. Le livre " Notre vie à trois " n'est pas un témoignage. On découvre à travers une forme originale et romancée le quotidien d'un couple et d'une troisième " accompagnatrice ", la maladie de Parkinson.

https://www.amazon.fr

 

 

 

51sI+W-d0KL

 

 

 

Je remercie Colline Hoarau pour sa confiance.