IMG_20181216_205327_924

 

 

 

 

 

 

          TITRE : L'ART DE SE PRENDRE LES MURS

      AUTEUR : GUILHEM MÉRIC

     ÉDITEUR : PYGMALION

       SORTIE : 17 OCTOBRE 2018

            PRIX : 14€90

 

 

 

 

 

 

          [ RÉSUMÉ ]

À peine né, Charlie Gabian est déjà une farce ambulante. Personne, dans sa grande famille sétoise, ne se résout d’ailleurs à y croire. Un garçon, aujourd’hui, le 1er avril ? Allons donc ! Eh bien si. Les yeux écarquillés, il découvre le monde, ses formes et ses couleurs, tous ces gens qui se pressent autour de lui pour le tatouer de bisous baveux.
Lorsqu’on naît huitième merveille du monde, il n’est pas aisé de grandir. Alors, tout en croisant quelques fées clochettes et capitaines Crochet, notre Peter réincarné va se battre pour trouver son Pays Imaginaire.

 

 

 

 

 

 

        [ AVIS ]

À la poursuite de ses rêves.

 

Naître un 1er avril voilà quelque chose qui peut placer une vie sous des auspices singuliers. C'est ce qui arrive à Charlie. Ce petit garçon qui deviendra homme aura toujours à coeur de voir les histoires qui lui trottent dans la tête se réaliser . Mais bien qu'il ne manque ni de talent ni de détermination, ses rêves se heurteront bien souvent à la terrible réalité, bien peu sont ceux qui ont su, comme lui, garder leur âme d'enfant .

 

Ces derniers mois j'ai eu le plaisir de lire les deux premiers tomes de la saga fantastique ( dans tous les sens du terme ) Myrihandes de Guilhem Méric. J'avais été envoûtée par son univers riche de mystère, d'humanité et d'émotions. Donc quand l'opportunité m'a été donnée de découvrir son nouveau roman, une revisite moderne de Peter Pan je n'ai pas hésité une seule seconde.
Et je dois dire que même s'il est très différent de Myrihandes , il a lui aussi ce côté envoûtant qui fait que l'on a du mal à le reposer une fois que l'on est plongés dedans.

 

On découvre donc Charlie, un petit garçon que l'on va suivre tout au long de sa découverte de la vie, de ses bonheurs, de ses peines et de ses désillusions.

 

Charlie est un garçon qui a la tête pleine de rêves et d'histoires à raconter. Il a un besoin vital de rendre vivant ce qui habite son esprit. Il commencera pas exprimer tout cela par le dessin, noircissant des pages et des pages de ses dessins de héros et créatures fantastiques. Puis viendra le cinéma. Il se plaira à mettre en scène les histoires qu'il imagine.
Avec les années qui passent et les rencontres qu'il fait, ses envies et besoins évoluent et sa façon de s'exprimer aussi. La musique , le théâtre puis l'écriture viendront également l'aider à rendre son imaginaire vivant .

 

Charlie est créatif, l'esprit toujours empli d'idées à réaliser. Il se donne toujours à fond, corps et âme. Mais voilà, la vie va lui apprendre de bien douloureuses leçons . Et garder son âme d'enfant n'est pas toujours synonyme de bonheur et de réalisation de soi dans un monde qui a bien souvent oublié l'enfant qu'il était.

 

Cette revisite de Peter Pan a en commun avec son illustre inspiration la peur de grandir et de mourir. Peter et Charlie grâce à leur imagination et leur enthousiasme repousse le temps qui passe .

 

Mais on le sait tous, la vie ne laisse que peu de place à la part d'enfant qui sommeille en nous.
Et Charlie va en faire les frais. Au cours de sa vie il va être confronté à la souffrance, la perte d'êtres chers et il va voir certaines de ses illusions voler en éclats. Il va croiser sur sa route, des gens aux dents bien longues qui vont se charger de lui apprendre que sur la terre ferme aussi il y a des crocodiles.

 

Charlie va aller de désillusions en désillusions , il va devoir faire face à tout cela et confronter ses attentes à la dure réalité de la vie. Il se perdra parfois un peu en route, y laissera quelques plumes mais malgré tout il n'abandonnera jamais totalement cette part de lui qui rêve de voir ses rêves prendre vie.

 

J'ai beaucoup aimé ce livre car outre le fait de nous proposer une histoire de vie singulière et riche d'expériences, il nous rappelle que malgré les obstacles qui peuvent se dresser sur le chemin il ne faut jamais abandonner ses rêves. Refermer la porte sur ses rêves et ses envies c'est en quelque sorte condamner une partie de soi à rester dans l'ombre, à jamais.

 

Ce roman est aussi intéressant car il fait en partie écho à la vie de son auteur. Où s'arrête la vérité et où commence la fiction je ne saurais vous le dire mais je trouve que cela rajoute pas mal de réalisme et d'émotions à cette histoire car on ne peut s'empêcher de se demander si le parcours de Guilhem Méric a subit autant de soubresauts que celui de Charlie.

 

Un roman réussi qui fait honneur à Peter Pan en nous rappelant que continuer à rêver et espérer nous permet d'avancer toujours plus loin et de voler de nos propres ailes.

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

L'art de se prendre les murs de Guilhem Méric - Editions Pygmalion

L'art de se prendre les murs : présentation du livre de Guilhem Méric publié aux Editions Pygmalion. À peine né, Charlie Gabian est déjà une farce ambulante. Personne, dans sa grande famille sétoise, ne se résout d'ailleurs à y croire. Un garçon, aujourd'hui, le 1er avril? Allons donc! Eh bien si.

https://www.editions-pygmalion.fr

 

 

 

Et par là :

L'art de se prendre les murs : Une nouvelle vision de Peter Pan

Noté 3.5. L'art de se prendre les murs : Une nouvelle vision de Peter Pan - Guilhem Méric et des millions de romans en livraison rapide

https://www.amazon.fr

 

 

 

cover-2383

 

 

 

Je remercie Guilhem Méric et les Éditions Pygmalion pour leur confiance.