IMG_20190325_202636_175

 

 

 

 

         TITRE : VICE-VERS' ÀMES

  AUTEURE : MURIEL RAWOLLE

    ÉDITEUR : AUTO ÉDITION 

      SORTIE : 02 NOVEMBRE 2018

          PRIX : 19€

 

 

 

 

 

 

       [ RÉSUMÉ ]

À la suite d’une expérience de mort imminente, Samuel, jeune étudiant du XXIe siècle, se retrouve propulsé dans le corps de l’une de ses vies antérieures, Clémence une jeune bourgeoise de 1851. Et inversement. De son côté, Samuel, d’abord persuadé d’être victime d’effets hallucinogènes, doit s’adapter tant à la physiologie féminine et à la soumission qu’elle implique qu’à l’absence de technologie du XIXe. Tandis qu’au XXIe siècle, n’osant confier son désarroi au corps médical de l’hôpital où elle se réveille, Clémence, persuadée d’être amnésique et de se souvenir d’une vie antérieure, tente de s’approprier une enveloppe charnelle, une existence et une époque qu’elle croit siennes jusqu’au jour où le doute n’est plus possible. Car au XIXe, Samuel avec son tempérament et sa personnalité narcissique, transforme la jeune bourgeoise qu’il incarne bien malgré lui, en une débutante dont les salons et les personnages historiques se disputent la compagnie. Ce tourbillon étourdissant n’a qu’un but : dans ce siècle où l’ésotérisme se développe, trouver le médium qui lui permettra de revenir à son époque.

 

 

 

 

 

 

      [ AVIS ]

Identités.

 

Samuel et Clémence n'ont rien en commun. L'un est un dragueur invétéré plutôt fêtard et l'autre est une jeune fille de bonne famille qui n'a jamais mis les pieds dans le grand monde. Ils n'avaient donc que très peu de chances d'entrer en contact . Et si en plus on rajoute à cela que Samuel vit à Nantes en 2017 et Clémence à Paris en 1851 cela en devient impossible. Et pourtant. Tous les deux vont vivre une expérience de mort imminente et se retrouver plonger dans la vie de l'autre. Ils vont devoir appréhender un nouveau monde et une nouvelle vie tout en cherchant à retrouver leur réalité. Mais cela ne sera pas chose aisée. Et si tout ceci arrivait pour une raison bien précise ?

 

En temps normal je ne suis pas spécialement fan des romans dans lesquels des personnages sont soumis à un échange de corps. Je trouve cela souvent assez redondant et cela n'apporte pas forcément grand chose à l'histoire. Ceci est valable aussi bien pour les livres que pour les films et séries. Rare sont les oeuvres de ce genre à avoir su me séduire. Et pourtant j'ai eu envie de tenter l'expérience avec ce livre, j'avais envie de découvrir si ce roman pouvait trouver grâce à mes yeux. Et force est de constater que j'ai passé un super moment, fun , divertissant , mais pas que.

 

"Vice-Vers' Ames" nous entraîne à la rencontre de deux personnages bien distincts mais qui pourtant ont un fort point commun.

 

Clémence est une jeune femme de bonne famille, ses parents ont une très bonne situation. Clémence devrait donc être promise à un bel avenir mais malheureusement une maladie fait d'elle une paria destinée à entrer au couvent ( faute de lui trouver un mari convenable).
Elle se replie donc sur elle même , laissant ainsi place aux peurs et aux doutes.
Jusqu'au jour où tout bascule, au sens propre comme au figuré.

 

Samuel lui incarne l'archétype du mec sûr de lui , qui drague à tout va et aime faire la fête, un peu trop d'ailleurs. Il semble se préoccuper plus de lui même que des autres. Un soir il tente une expérience inédite mais cela va avoir de grosses conséquences sur lui.
Et ce n'est que le début.

 

Clémence et Samuel vont donc ainsi permuter. La mort qui semblait se profiler pour chacun d'eux va en fait les propulser dans le corps de l'autre. Samuel va se retrouver en 1851 et Clémence en 2017. Un choc très violent pour chacun d'eux .

 

Le concept de base de ce roman est donc plutôt basique, c'est me schéma traditionnel de ce genre et pourtant cela m'a plu. Pourquoi ?
Parce que Muriel Rawolle se sert de tout cela pour dresser un portrait très intéressant de notre société , tant actuelle que passée.

 

Samuel se retrouvant en 1851 il va se retrouver confronté à une époque dans laquelle les femmes ne sont pas vraiment considérés , elles ne sont destinées qu'à être de bonnes épouses et de bonnes mères. Les études sont alors plutôt secondaires seul compte le fait de bien paraître et de correspondre aux diktats de la société.
Car ici les apparences sont reines et il faut maintenir un certain niveau. La liberté d'être soi n'existe pas vraiment dès lors que l'on est une femme.

 

Mais Samuel ne va pas l'entendre de cette oreille. Il va bousculer les codes , défier certaines conventions sociales. Il va être le déclencheur de changements intéressants.

 

En étant dans le corps de Clémence il va prendre conscience de beaucoup de choses et cela va profondément le changer.

 

Mais Clémence n'est pas en reste. Propulsée en 2017 elle va découvrir un monde qui lui échappe, un monde dans lequel les technologies ont pris le pas sur le reste. Ce monde lui est totalement inconnu et pourtant elle va tenter de s'y accommoder. Et pour cela elle va devoir sortir de son cocon, oser être celle qu'elle voudrait être.
En étant dans le corps de Samuel elle va se sentir plus libre et va changer sa vision de certaines choses. Elle n'est plus brimée pour ce qu'elle est . Et pour elle cela va être le début d'une cheminement très intéressant.

 

Forcément ce livre regorge de moments funs, cela ne pouvait en être autrement au vu de l'histoire. Se retrouver propulser à une autre époque que la sienne cela amène forcément quelques moments très déroutants, et très amusants pour le lecteur. Voir Clémence découvrir la technologique moderne cela vaut son pesant de cacahuètes ;)

 

Mais ce qui m'a le plus intéressé dans ce roman c'est le message qu'il veut nous faire passer. Il nous amène à comprendre qu'il faut être soi, oser briser les carcans et oser ouvrir son coeur a ce qui nous entoure.
C'est un message très important et qui résonne à travers les siècles. En plaçant une partie de son récit en 1851 , Muriel Rawolle aborde ainsi la condition de la femme et le féminisme, un combat toujours aussi d'actualité.
Quant aux chapitres se déroulant en 2017 ceux ci nous montrent que nos technologies censés nous apporter de la liberté sont en fait de nouvelles chaînes que l'on s'imposent et qui nous privent petit à petit de notre libre arbitre .

 

Clémence et Samuel vont se retrouver chambouler par tout ce qu'ils vont vivre mais force est de constater que ces deux êtres en perdition avaient bien besoin de cela.
Mais je n'en dirai pas plus.

 

1851 , 2017 , même combat. À travers les siècles le droit à la liberté d'être qui l'on est est toujours une lutte de chaque instant.

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

https://www.amazon.fr/gp/aw/d/B07KPK9YXV/ref=dbs_a_w_dp_b07kpk9yxv

 

 

 

cover-2518

 

 

Je remercie Muriel Rawolle pour sa confiance.