IMG_20190427_202816_283

 

 

 

 

         TITRE : ILS ÉTAIENT VINGT ET CENT...

     AUTEUR : STANISLAS PETROSKY

    ÉDITEUR : FRENCH PULP ÉDITIONS 

      SORTIE : 11 AVRIL 2019

           PRIX : 18€

 

 

 

 

 

        [ RÉSUMÉ ]

 

 

 

 

Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l’art du dessin.
Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son oeil d’artiste interprète la vie et surtout la mort.
L’histoire d’un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d’extermination de femme du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés

 

 

 

 

      [ AVIS ]

 

 

 

 

Pour ne jamais oublier.

 

Gunther est un jeune allemand qui ne rêve que d'une seule chose devenir un artiste. Son précieux don pour le dessin pourrait sans conteste lui ouvrir maintes portes . Mais Gunther vient de la campagne et ici ce don n'apporte rien. Son père ne voyant pas d'un bon oeil le passe temps de son fils va le confier à un groupe de nazis en quête de volontaires. C'est ainsi que Gunther va se retrouver à Ravensbrück , témoin de la construction de ce camp et de tout ce qu'il va s'y produire. Son talent pour le dessin va attirer l'attention et le propulser dessinateur officiel du camp , un poste qui va le confronter aux pires horreurs que l'on puisse imaginer.

 

Il y a des livres qui nous marquent à jamais, qui laissent une empreinte si vivace dans notre esprit qu'il est impossible de les oublier et ce livre fait incontestablement partie de ceux là.

 

Quiconque me connaît un tant soit peu sait combien je suis friande de textes portant sur la seconde guerre mondiale , non pas par idéologie ou par goût pour la cruauté humaine mais simplement pour le fait qu'il ne faut pas oublier , jamais , le risque serait bien trop grand que l'Histoire se répète. Et malheureusement je constate que de plus en plus de gens oublient, se détournent du passé sans avoir conscience qu'il est nécessaire de se souvenir de ce qu'il s'est passé, de ceux qui ont péri sous le joug de la barbarie humaine pour éviter que toutes ces horreurs se produisent à nouveau, l'Homme ayant parfois du mal à apprendre des erreurs du passé.
Et ce livre est là pour cela, pour remettre quelques idées en place. Et je peux vous assurer que jamais vous n'oublierez cette lecture.

 

Comme je le disais Gunther est passionné de dessin depuis toujours. L'art c'est toute sa vie. Et son rêve est de faire de son art son métier. Mais il ne pouvait imaginer combien être reconnu dessinateur allait le conduire en plein enfer.

 

En commençant à travailler à la construction de Ravensbruck Gunther ne pouvait imaginer à quel point ce lieu allait devenir maudit . D'abord simple ouvrier sur le camp qui en plus de son travail usait son crayon pour relater ce qu'il voyait , il va devenir dessinateur officiel du camp . Il va alors devenir le témoin privilégié de tout ce dont les "officiels " du camp veulent garder une trace. Déjà marqué par ce qu'il voit au quotidien dans le camp, la violence , la haine de l'autre, les conditions de vie déplorables des prisonnières du camp , Gunther va découvrir que la barbarie n'a aucune limite .

 

Il m'est impossible de vous décrire ce que va découvrir mais Gunther mais sachez juste que tout ce qu'il nous décrit est vrai . Même si Gunther est un personnage fictif, né de l'esprit de Stanislas Petrosky, tout ce dont il est témoin et qu'il nous livre ici est réel, différents témoignages de survivants pouvant le confirmer.

 

Et cela rend cette lecture encore plus dure , plus poignante , plus révoltante.
Là où certains auteurs préfèrent suggérer les choses plutôt que de les détailler, Stanislas Petrosky prend le chemin inverse.
Gunther est dessinateur, son témoignage est donc très graphique, porté sur ces infimes détails qui nous rendent plus vivaces ce que l'on découvre. On a l'impression d'être avec lui , de voir de nos propres yeux les horreurs dont il est témoin.
Cela peut avoir un effet très oppressant par moments , très perturbant.
Stanislas Petrosky ne prend pas de gant avec le lecteur , il lui assène la vérité en pleine face , une vérité qui fait mal mais qui est nécessaire.

 

Dire que ce livre est fort et poignant serait un euphémisme tant il est au-delà de cela.

 

Je ne saurais vous en dire plus si ce n'est que ce livre fait partie de ceux qu'il faut absolument lire et faire lire à ceux qui aujourd'hui semblent ignorants du passé.

 

Une histoire au-delà des mots.

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

Ils étaient vingt et cent... | French Pulp éditions

Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l'art du dessin.Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son oeil d'artiste interprète la vie et surtout la mort.L'histoire d'un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d'extermination de femme du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés|Couverture :D'après l'oeuvre d'Alain Kleinmann."

https://frenchpulpeditions.fr

 

 

 

vingt-cent-uai-258x387

 

 

 

Je remercie les Éditions French Pulp et Stanislas Petrosky pour leur confiance.