IMG_20180307_203240_234

 

 

 

 

 

 

           TITRE : LE DÉBUT DE LA FAIM

       AUTEUR : NIL BORNY

      ÉDITEUR : AUTO ÉDITION

         SORTIE : 26 DÉCEMBRE 2017

             PRIX : 19€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            [ RÉSUMÉ ]

 

 

 

 

"C'est la fin du monde ! On va tous y rester et crever dans d'atroces souffrances et... une bombe atomique me kiffe ?! La vie est vraiment fantastique !" 

Un étrange phénomène se propage dans la capitale française et sa banlieue, transformant la majorité de la population en monstres avides de chair humaine. Pour une raison inconnue, certains survivants ne présentent aucun symptômes. 

L'épidémie est vécue à travers les yeux de femmes et d'hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer. 

Mathieu, Natacha et Louis vont se croiser d'une manière bien singulière. Se croyant bien à l'abri, ils apprendront que les hordes de morts-vivants qui sillonnent les rues sont loin d'être leur seul problème. 

Malgré eux, ils vont s'immerger jusqu'aux origines du mal. 

Le Début de la Faim est également le récit d'une histoire d'amour déguisée en roman apocalyptique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              [ AVIS ]

 

 

 

 

Succulent !

 

Lorsqu'une partie de la population française se transforme en zombie

certains n'ont d'autre choix que de s'allier pour tenter de survivre.

Mais tout ne va pas forcément se passer comme prévu.

 

" Putain ! Des zombies ! Des putains de morts-vivants !

Comme dans une mauvaise série américaine ! Mais merde, on est à Paris!

Normalement on a le droit à Ratatouille !"

 

Rien qu'avec ces mots je pense que vous aurez compris qu'avec ce livre le ton est donné de suite.

 

Comme ceux qui me connaissent le savent ,

j'aime beaucoup les histoires de zombies quand elles sont convaincantes et originales.

Jusqu'ici très peu de livres avaient réussi le pari de me tenir en haleine jusqu'à la fin .

Faut dire que la barre est placée très haut à cause de "Manhattan carnage"

d'Orcus Morrigan ( pseudo de l'excellent Maxime Gillio) livre que j'ai plus qu'adoré .

Depuis aucun autre livre zombiesque m'a exaltée.

J'étais donc à la fois impatiente et inquiète de commencer ce roman

dont le résumé m'a tout de suite tapé dans l'oeil.

Je suis donc partie à la découverte de la plume de Nil Borny.

 

Et je dois dire que le voyage s'est révélé plutôt passionnant.

 

Dès le départ le ton est donné, ici l'action commence sur les chapeaux de roues,

pas le temps de planter le décor que déjà l'un de nos futurs héros se retrouve confronté

à une scène de repas peu ragoûtante ;)

On peut dire que l'auteur sait comment accrocher son lecteur.

 

Dès lors on va rencontre toute une bande de personnages qui font devoir s'allier pour survivre.

La collaboration ne va pas forcément être toujours facile mais elle vaut le coup.

 

D'habitude je prends toujours le temps de vous présenter les personnages,

de vous dire ce que j'ai apprécié ou non chez eux

mais ici je ne peux pas vraiment le faire.

Pourquoi ?

Car d'une part il vaut mieux que vous les découvriez vous-même

( je peux d'ores et déjà vous dire que certaines vont grandement vous étonner )

et d'autre part car vous n'aurez peut-être pas le temps de vous attacher à eux.

On ne peut le nier, le temps de survie de certains personnages est franchement limité.

L'auteur semble se plaire à tuer ses personnages, et de préférence,

d'une façon pour le moins sanguinolente .

Et ça m'a ravie, je sais , je sais , je suis sadique mais en même temps l'histoire s'y prête pas mal ;)

 

Mais ce qui fait véritablement le sel de cette histoire

c'est qu'elle ne traite pas son histoire de la façon que l'on pourrait s'y attendre.

Les histoires de zombies sont souvent sombres , violentes , gores..

Certes ici certains codes du genre sont respectés

mais l'auteur se permet de traiter cela d'une façon plus légère

en faisant la part belle à l'humour ( noir si possible )

mais aussi , fait plutôt inattendu, à l'amour.

Et oui , même en pleine apocalypse zombie ,

le cœur de nos héros ne cessent pas de battre frénétiquement. 

Le mélange de tout cela est plutôt bien réussi.

 

Pour tout vous dire , en lisant ce livre je n'ai pas vu le temps passé,

et pourtant c'est un beau bébé de 450 pages.

J'ai passé un très bon moment grâce à livre , un moment fun et palpitant ,

fruit d'un subtil mélange des genres.

 

Certes ce livre n'est pas parfait mais pour un premier tome

il pose clairement les bases d'un univers qui n'a pas fini

de nous faire vivre des moments intenses .

 

Et même si "Le début de la faim" ne détrône pas Orcus dans mon cœur,

il a su me redonner envie de lire des livres zombiesques .

J'attends maintenant la suite avec impatience ,

en espérant que l'auteur se lâche encore plus

et nous entraîne encore plus loin dans son univers plaisamment déjanté .

 

Quelqu'un a un petit creux ? ;)

 

 

Pour en savoir plus c'est par ici :

LE DÉBUT DE LA FAIM

Noté 4.8/5. Retrouvez LE DÉBUT DE LA FAIM et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou d'occasion

https://www.amazon.fr

 

 

 

 

51N8QNHnCPL

 

 

 

 

Je remercie Nil Borny pour sa confiance.